Toutes les actualités

Sécurité

Police municipale : le point sur son action

Le recrutement progressif de nouveaux agents, en remplacement des mutations intervenues, permet à la Police municipale de mieux faire face à ses nombreuses missions.

Même si Saint-Maurice demeure une des villes les plus sûres du Val-de-Marne, elle n’est pas exempte de problèmes, ponctuels ou récurrents, qui nécessitent l’intervention de la Police. En voici quelques exemples.

DE L’UTILITÉ DE LA VIDÉOPROTECTION

Trois incidents récents ont pu être réglés avec l’aide des caméras de vidéoprotection. Le premier concerne le quartier Montgolfier où plusieurs individus, sur leur scooter, organisaient des « rodéos » sources de nuisances sonores et de dangers pour eux-mêmes comme pour les riverains.
Identifiés, ils seront convoqués ainsi que leurs parents en mairie. D’autres scooters, en provenance de Joinville, sont en cours d’identification. Peine encourue pour ce délit : 15 000 € d’amende et 1 an de prison en cas de récidive. Quartier du Pont, des passants et les équipes de la voirie, dont l’atelier est situé à côté de la crèche Delacroix, ont été victimes de plaisantins qui leur jetaient des cailloux depuis la place du cadran. Là encore, les caméras ont permis d’identifier les fauteurs de troubles. Même identification à l’occasion d’une rixe entre adolescents.

Pour mémoire, dans un passé plus ancien, le braquage de la bijouterie, à Montgolfier, avait abouti à l’incarcération de ses auteurs, identifiés grâce à la caméra installée par la ville.

RAPPEL ! La vidéoprotection est très réglementée. Seule une autorité judiciaire peut faire la demande d’extraction des images enregistrées à la suite d’un dépôt de plainte ou d’une décision de justice. D’où la nécessité pour les victimes de déposer systématiquement des plaintes.

FLAGRANT DÉLIT

Deux exemples d’arrestations survenues grâce, d’une part, au sang-froid des commerçants concernés, d’autre part, à l’intervention rapide de la Police municipale et nationale.
Le premier concerne un salon de coiffure sur le Plateau : un individu s’y est présenté et a exigé la caisse. Avec le concours d’une cliente, la responsable a réussi à le retenir suffisamment pour que les policiers, prévenus, puissent intervenir d’urgence. Le second se déroule dans la pharmacie du quartier du Pont : deux individus s’y rendent coupables de grivèlerie. La pharmacienne bloque la sortie et appelle la police qui les arrête.

UN PARTENARIAT FONCTIONNEL

Dans le cadre d’un différend de voisinage qui dégénère dans le quartier Montgolfier, la Police nationale est intervenue en force. La Police municipale, non seulement, a contrôlé l’accès à la rue concernée, mais elle a aussi sécurisé écoles et crèches du secteur. Une répartition des tâches qui renforce l’efficacité du dispositif.

STATIONNEMENT DES 2 ROUES MOTORISÉS

Le code de la route interdit le stationnement des 2 roues motorisés sur le trottoir : il peut s’avérer gênant, voire dangereux pour les piétons. La Police municipale, au cours des dernières semaines, a procédé à 42 verbalisations. Par ailleurs, il leur est interdit d’occuper une place de stationnement payante, même en acquittant le prix. Des emplacements qui leur sont réservés existent et, s’il s’avère que leur nombre est insuffisant, la ville en installera d’autres.

CONTRÔLES DE VITESSE : ATTENTION !

Dotée d’un matériel plus moderne, la Police municipale va intensifier ses contrôles. Rue du Maréchal Leclerc, par exemple, 50 véhicules ont ainsi été contrôlés. Une dizaine a fait l'objet d’une admonestation, leur vitesse étant trop peu supérieure à la limite pour faire l’objet d’une contravention.

OPÉRATION TRANQUILLITÉ VACANCES

En partenariat avec le commissariat de Charenton, la Police municipale relance cette opération qui vise à surveiller les logements des Mauritiens partis en congés. Il vous suffit de vous faire connaître auprès de la Police municipale, de remplir le formulaire disponible sur le site de la ville ou directement au poste. La Police municipale organisera ensuite ses rondes en conséquence.

BIENTÔT UNE PERMANENCE EN MAIRIE ANNEXE

La Police municipale hors les murs : c’est le souhait du Maire qui, par-delà l’ilotage dans les quartiers, a décidé d’ouvrir à la rentrée, dès que les effectifs le permettront, une permanence hebdomadaire en mairie annexe, rue Fragonard. Les modalités pratiques vous seront communiquées ultérieurement.

INVENTAIRE

Parmi les autres interventions, signalons l’assistance à une jeune fille suicidaire, la mise à disposition de la justice d’un étranger en situation irrégulière, des constats de logements indignes, une procédure contre le déversement d’hydrocarbure dans la Marne, etc.


UNE ÉQUIPE RENFORCÉE, PLUS DE PRÉSENCE SUR LE TERRAIN

À partir du 1er juillet, et jusqu’au 31 août, les horaires de la Police municipale évoluent. Du lundi au vendredi, les policiers municipaux seront disponibles de 8h30 à 22h30. Après 22h30, vous devrez appeler le commissariat de Charenton-le-Pont (01 43 53 61 20) ou le 17.

À compter du 1er octobre, et pendant la période « hivernale », les policiers municipaux seront déployés sur d’autres tranches horaires. Cette réorganisation est rendue possible par le recrutement et l’entrée en fonction des effectifs nécessaires. À ce jour, la Police municipale, en dehors du Directeur de la sécurité publique, Lionel Bruent, compte 5 policiers assermentés et 3 agents de surveillance de la voie publique (ASVP). 2 autres policiers municipaux viendront compléter les effectifs dans le courant de l’été. Un de ces ASVP sera affecté, comme annoncé dans un précédent Saint-Maurice Info, à l’exploitation des images du Centre de Surveillance Urbaine auxquelles sont reliées les caméras de vidéoprotection.

Hôtel de Police municipale - 47 rue du Maréchal Leclerc 94410 Saint-Maurice

08000 94410