Toutes les actualités

Environnement

Les maires de Saint-Maurice et Joinville obtiennent la remise en cause du projet immobilier sur le site de Bi-Métal

Situé dans un environnement privilégié, en bordure du canal de Saint-Maur à Joinville et en limite de Saint-Maurice, ce programme avait été retenu dans le cadre de l’appel à projets Inventons la métropole de La Métropole du Grand Paris.

Ce dernier, réparti en trois unités distinctes (deux bâtiments et un immeuble central), devait concerner la création d’un nouveau quartier de Joinville comprenant une résidence pour seniors, des logements, des commerces, des bureaux et des jardins. En l’état, ce projet n’est pas envisageable car il ne respecte pas l’équilibre urbain qui fait la qualité de vie de nos deux communes. Igor Semo veillera particulièrement dans l’intérêt des Mauritiens limitrophes à son évolution. D’ailleurs, lors de la présentation de ses voeux, le maire de Joinville Olivier Dosne, s’est déclaré opposé à cette esquisse.

Le mot du maire de Saint-Maurice

« J’ai découvert le projet lors de la publication des résultats du 1er concours d’urbanisme Inventons la Métropole du Grand Paris. Ce concours obéissait à des contraintes singulières et appelait à des propositions très marquantes, afin de constituer ce que l’on appelle des « signaux architecturaux ». La proposition retenue par le jury se situe sur le site Bi-Métal, à Joinville-le-Pont, limitrophe de Saint-Maurice. Avec Christian Cambon nous avons estimé que ce projet ne correspondait pas du tout à notre vision d’un urbanisme apaisé et à taille humaine, celui que nous avons approuvé dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme de Saint-Maurice. Il pourrait trouver sa place sur un autre site en Île-de-France, qui « J’ai découvert le projet lors de la publication des résultats du 1er concours d’urbanisme Inventons la Métropole du Grand Paris. Ce concours obéissait à des contraintes singulières et appelait à des propositions très marquantes, afin de constituer ce que l’on appelle des « signaux architecturaux ». La proposition retenue par le jury se situe sur le site Bi-Métal, à Joinville-le-Pont, limitrophe de Saint-Maurice. Avec Christian Cambon nous avons estimé que ce projet ne correspondait pas du tout à notre vision d’un urbanisme apaisé et à taille humaine, celui que nous avons approuvé dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme de Saint-Maurice. Il pourrait trouver sa place sur un autre site en Île-de-France, qui s’y prêterait davantage.
Nous avons plaidé pour que ce projet soit largement retravaillé. Il est acquis que la Ville de Saint-Maurice sera associée à tout projet immobilier aussi proche, en raison des nombreux riverains concernés et de l’impératif d’intégration dans son environnement urbain. De plus, les risques d’inondation ne sont pas négligeables. Je remercie très sincèrement le maire de Joinville d’avoir pris en compte nos objections et de s’être publiquement engagé à en revoir la conception avec ses partenaires de la Ville de Paris et de la Métropole du Grand Paris. »