Mis à jour le 10 mars 2017

Paroles d'élus

Cette page est placée sous l'entière responsabilité de ses auteurs.

Une rentrée scolaire sous le signe du renouveau

Lors de l’année scolaire qui vient de se terminer, la communauté éducative de Saint-Maurice a décidé, dans le cadre d’une réelle concertation, du retour à la semaine de quatre jours pour la rentrée de septembre prochain.

Les excellentes relations entre les différents partenaires que sont les enseignants, les parents, les services et élus de la ville ne peuvent masquer les froides décisions d’une éducation nationale qui ferme des classes sur le seul critère du nombre d’enfants et sans réelle analyse des contextes locaux.

Une classe de l’école maternelle de Gravelle menacée de fermeture a été sauvée. En revanche, l’école élémentaire du Centre a fait les frais de cette mécanique implacable et sera ainsi obligée de fonctionner avec une classe en moins.

Avec la semaine de quatre jours, la ville de Saint-Maurice a décidé de se doter d’un nouveau "Projet Educatif De Territoire" (PEDT), afin de poursuivre le travail de coordination entre les activités scolaires et périscolaires. Dans ce cadre, les ateliers du soir seront maintenus pour le bien-être des enfants.

Dès la rentrée, en quelques clics à partir d’un portable, d’un ordinateur ou d’une tablette, les parents pourront inscrire leurs enfants en ligne aux différents services, par l’intermédiaire du Portail Famille (restauration, périscolaire, centres de loisirs, séjours). Il leur faudra simplement respecter quelques règles de prévenance en cas de modifications.

Pour que nos enfants puissent reprendre l’école dans les meilleures conditions, les services de la ville réaliseront de nombreux travaux d’entretien pendant l’été.

Pour terminer, je félicite et remercie l’ensemble des équipes enseignantes, des équipes d’animateurs et des personnels de service qui ont mis tout en oeuvre, tout au long de l’année, pour que les enfants de Saint-Maurice bénéficient des meilleures conditions d’enseignement.

Au nom de mes collègues du Conseil municipal, je souhaite d’excellentes vacances à tous les Mauritiens.

Philippe Bourdajaud

Philippe Bourdajaud

2e maire adjoint

Chargé de la vie scolaire, périscolaire et leur équipement, de la jeunesse et du jumelage


Ça se passe chez nous !

- Sécurité et prévention
Je profite de cette tribune pour saluer l’organisation par le commissariat de Charenton et la ville de Saint-Maurice d’une Réunion publique sur le thème de la prévention. Un public venu nombreux pour l’occasion a ainsi pu bénéficier de conseils pratiques, notamment pour éviter les agressions sur la voie publique ou au domicile.

- Quand vert c’est vert... il y a de l’espoir !
Le 16 juin dernier, Saint-Maurice lançait la journée du développement durable. Même s’il faut souligner des avancées, la ville est encore loin d’être une ville "vert..tueuse" ! collectivité responsable, je suis pourtant certaine qu’elle saura mobiliser les élus et les citoyens autour de cette question.

- Action sociale
J’ai à plusieurs reprises, en tant que membre du CCAS, rappelé à la majorité la nécessité de produire une analyse des besoins sociaux (ABS) afin de connaître les vrais besoins de la population. Bonne nouvelle, cette analyse devrait finalement être disponible à la rentrée : "elle permettra ainsi d’élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux nouveaux ou mal satisfaits".

Je vous souhaite un bel été... durable !
Vous souhaitez réagir à cette tribune, faire des propositions sur l’actualité ? Contactez-moi !

Patricia Richard

Patricia Richard

Conseillère municipale


Comme la prunelle de nos yeux !

Parce que le service public est le pilier du contrat social, il doit être défendu comme la prunelle de nos yeux. 30 élèves par classe c’est trop pour réussir, disent les parents d’élèves de l’école du centre qui se battent contre la fermeture d’une classe. Ils ont raison. Leur action doit être soutenue jusqu’à la rentrée. Les habitants qui ont signé la pétition contre la fermeture du bureau de poste Montgolfier défendent la proximité, contre la rentabilité, ils ont été entendus par le conseil municipal qui s’est prononcé le 27 juin à l’unanimité contre sa disparition. Enfin il faut défendre le commissariat pour la proximité et l’efficacité du service de sécurité des personnes. Il n’y aura pas de vacances pour la défense des services publics !

 

 

Claude NICOLAS

Claude NICOLAS

Conseiller municipal

Liste Rassemblement à gauche solidaire écologique et citoyenne