Mis à jour le 14 février 2017

Paroles d'élus

La qualité de l’environnement à Saint-Maurice : une (très) longue marche

Les récentes préoccupations sur la qualité de l’air en Région Parisienne et son flot de décisions contrastées et contestées, comme celle de la fermeture des voies sur berges, ont remis en lumière  les  questions d'environnement.  Saint-Maurice n’est pas en reste à cet égard.
Concernant l’air et le bruit, la Ville est en attente d’un nouveau projet  de  protections  phoniques  sur  A4  et  A86. La nouvelle Présidente de la Région s’y est formellement engagée, après le  refus  d’un  projet  minimaliste  des  services  de  l'État  l’an dernier.
Concernant   l’eau,   Saint-Maurice   s’est   doté d’un Schéma Directeur d’Assainissement qui, conjugué au Contrat de Bassin et au Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau Marne Confluence, contribuera à l’objectif emblématique du « retour de la baignade en Marne  »,  dans  la  perspective  des  Jeux 
Olympiques de 2024. A titre d’exemple, une étude parcellaire des rejets dans le bras de Gravelle des riverains du secteur Mal Leclerc va démarrer prochainement.
Concernant la reconstruction de l’usine d’incinération d’Ivry, la Ville soutient le projet réaliste de l’Agence Métropolitaine des Déchets (SYCTOM) qui prévoit de réduire de moitié la capacité d’incinération  actuelle,  d'accueillir le tri des  biodéchets, tout en renonçant à la méthanisation sur place, et de limiter au minimum l'enfouissement en périphérie de la Métropole.
Enfin, Saint-Maurice veille, avec l’aide du Département, à la densification du réseau cyclable (à noter l’achèvement réussi du chantier sur l’avenue Kennedy), à la succession du dispositif actuel  Vélib’  au  début  2018, avec l’introduction de vélos  à assistance électrique et ce dans la perspective de rejoindre les
futures stations du Grand Paris Express (M15).
Noyée dans un territoire Paris Est Marne et Bois de 500 000 habitants,  au  sein  de  la  Métropole  du  Grand  Paris,  Saint-Maurice poursuit ainsi inlassablement la défense des intérêts environnementaux des Mauritiens.

Alain Guetrot

Alain Guetrot

1er maire-adjoint

Chargé du cadre de vie (propreté, environnement, voirie ) et de la ville numérique


Il y a quelques mois j'ai annoncé ma démission au sein du parti socialiste. Suite à ce choix et dans la continuité de cette décision, je ne rédigerai plus à l'avenir, les tribunes dans le bulletin municipal "Saint Maurice info".

Malik YETTOU

Malik YETTOU

Conseiller municipal


La pollution pour une génération

Le 26 janvier le SYCTOM a approuvé la première tranche de la reconstruction de l’incinérateur.  Les  élus de Saint-Maurice siégeant au comité, l’ont votée, sans débat préalable au conseil municipal.
Avec ce vote, un retard considérable est pris avec la loi de transition énergétique. Celle-ci prévoit une baisse tendancielle des ordures ménagères qui ont vocation à être incinérées au profit des déchets recyclés, avec l’extension des consignes de tri à tous les plastiques d’ici 2022; la généralisation du tri des bio-déchets (déchets alimentaires) d’ici 2025.
L’usine sera très rapidement en surcapacité, son coût financier et écologique est donc considérable; l’incinération fait les profits de SUEZ et de VINCI au détriment des contribuables.

Claude NICOLAS

Claude NICOLAS

Conseiller municipal

Liste Rassemblement à gauche solidaire écologique et citoyenne