Mis à jour le 14 février 2017

Jumelage

Depuis 1957, des liens d’amitié unissent notre Ville à la bourgade de Saint-Maurice du Valais (5000 habitants) située en Suisse dans le canton du Valais, près du lac Léman. En 1992, la municipalité a souhaité poursuivre l’aventure avec la ville italienne de Curtarolo, située dans la province de Padoue à 12 km et à 40 km de Venise puis en 1996 avec la ville d’Erlenbach (Allemagne), située en Bavière dans la vallée du Main. Chaque année, la Ville organise des rencontres scolaires et des échanges familiaux qui permettent à une cinquantaine de Mauritiens de découvrir d'autres cultures et d'autres modes de vie.

Saint-Maurice du Valais en Suisse

Le jumelage avec Saint-Maurice du Valais est signé les 10 novembre 1956 et 21 septembre 1957 dans les deux villes, par les maires Marius Théodore (France) et Eugène Bertrand (Suisse). Depuis 1958, les enfants de Saint-Maurice âgés de 11 ou 12 ans sont envoyés en classe de neige pendant deux semaines auprès de leurs homologues suisses; en retour, ceux-ci viennent découvrir la mer et Paris en été. En 1959, est inaugurée dans notre ville l’avenue de Saint-Maurice du Valais, et l’année suivante la plaque commémorative encore visible dans le hall de l’Hôtel de Ville. Des célébrations conjointes sont organisées chaque année pour la fête de la Saint-Maurice, particulièrement pour fêter les décennies du jumelage.

L'échange est ouvert à tous les mauritiens de classe de 6e, dans la limite de 25 par an. Les jeunes sont invités à passer deux semaines pendant les vacances scolaires d'hiver dans une petite ville au pied du massif de la Dent du Midi. Ils sont accueillis de façon très chaleureuse par les familles de leurs correspondants et skient 4 jours par semaine, si les conditions météorologiques le permettent. Les jeunes suisses sont invités en France fin juin. Ils passent tout d'abord une semaine à la mer avec leurs animateurs, puis sont accueillis une semaine à Saint-Maurice, chez les enfants qu'ils ont hébergés l'hiver. La Ville organise des activités de découverte de Paris et de ses environs en journée pour les enfants suisses, certaines sont ouvertes aux français et aux suisses. Les inscriptions sont ouvertes en octobre, l'information est diffusée auprès du collège Edmond Nocard, de la MAG et de la MJD, ainsi que dans le "Saint-Maurice Info".

Erlenbach en Allemagne

Les premiers contacts avec Erlenbach sont pris via le Conseil des Communes et des Régions d’Europe, à la fin de l’année 1990. Une délégation de chaque ville visite sa future jumelle, et des échanges sont organisés avant même la signature, afin de mieux se connaître. Le jumelage est finalement signé le 28 septembre 1996 à Saint-Maurice. Il inclut notamment des échanges de jeunes apprenant l’allemand / le français aux vacances de la Toussaint et de Pâques, jusqu’en 2013. Depuis 1991, chaque ville participe également à la fête annuelle de sa jumelle : la Saint-Maurice en septembre, et le Hofschoppenfest, ou Fête du Vin, en juillet. Enfin, entre 1995 et 2005, sont organisés de nombreux échanges culturels et sportifs, et notamment des concerts de musique classique, qui sont toujours plébiscités par la population.

Curtarolo en Italie

La formule d'échange dans le cadre scolaire s'est avérée la mieux adaptée. Depuis l'an 2000, une vingtaine d'enfants de classe de 5ème ou de 4ème partent en Italie 5 jours au mois de mai, encadrés par des enseignants du Collège et reviennent avec leurs correspondants qui sont accueillis dans les familles mauritiennes pour la même durée.

Un peu d'histoire... Les premiers contacts avec la ville italienne sont établis en 1990, à l’initiative d’un mauritien originaire de Curtarolo : Ivo Mazzon. Le jumelage est signé les 13 juin 1992 en Italie et 29 septembre 1993 en France, à l’occasion de la Saint-Maurice. Depuis 1990, les deux villes pratiquent un échange de jeunes de 12 à 16 ans en été, afin de leur faire découvrir les régions de Paris et Padoue. Les jeunes ne sont pas les seuls concernés : en 1991 et 1995, la ville de Saint-Maurice organise des voyages à destination des adultes en Italie, dont le trajet comprend notamment la ville jumelle de Curtarolo ; un nouveau voyage, à destination de mauritiens apprenant l’italien, est proposé en 2016. 

Le Verseau puis La Perle

Depuis 1997, la ville parraine un bateau de la Marine Nationale : Le Chasseur de Mines "Verseau " désarmé en 2010 puis le bâtiment "La Perle" depuis 2011. Le 11 décembre 2010, la signature officielle des chartes de parrainage du sous-marin « Perle » par la ville de Saint-Maurice a donné lieu à plusieurs cérémonies placées sous le signe de la vitalité du lien Armée – Nation.

L'objectif de ce parrainage est de renforcer les liens entre l'armée nationale et les citoyens et de sensibiliser les jeunes aux différentes missions de sécurité des forces armées. Le Verseau avait embarqué plusieurs groupes de jeunes Mauritiens.