Mis à jour le 8 septembre 2020

Un budget 2020 de transition sans hausse des impôts

Pour cause de crise sanitaire, les votes du débat d’orientation budgétaire et du budget 2020 de la Ville se sont tous deux déroulés lors du Conseil municipal du 16 juillet. Dans ce contexte inédit, l’équipe municipale a dû ajuster le budget afin de prendre en considération l’impact de la Covid-19 tout en maintenant des services publics de qualité et un programme d’investissement utile et mesuré.

Le budget de fonctionnement

Recettes de fonctionnement
Les recettes correspondent aux sommes perçues par la Ville au titre des impôts locaux, des dotations versées par l’État et de la participation financière des habitants aux services municipaux (restauration scolaire, stationnement…).

Dépenses de fonctionnement
Les dépenses regroupent les frais nécessaires à la gestion courante de la Ville : entretien des bâtiments, frais de personnel, subventions aux associations...

Baisse des dotations de l’État

La Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) est passée de 2 379 019 € en 2014 à 995 270 € en 2020 soit une baisse de 58 %.

Un programme d’investissement ajusté à hauteur de 3 500 000 €

– Poursuite du programme de vidéo protection.
– Aménagement d’une mairie-annexe et d’une structure France Services dans les anciens locaux de la Poste Montgolfier.
– Poursuite du programme d’accessibilité.
– Achats de Glutton (aspirateurs électriques de déchets).
– Mise à niveau informatique.
– Premier versement de la subvention pour la réfection de la piscine de Charenton d’un montant de 300 000 € (250 000 € en 2021/2022/2023 et 2024).

Saint-Maurice, une Ville faiblement endettée

La dette de Saint-Maurice est de 69 €/habitant, très nettement en dessous de la moyenne du
département (1 182 €/habitant).